26 novembre 2014

Le calendrier de l'Avent 2014...

Chez Bibiche, comme tu peux l'imaginer, l'organisation depuis l'arrivée de Couiny est assez rigoureuse, alors autant je peux supporter l'idée d'être un peu en retard sur une tâche ménagère (les poussières par exemple ont encore un peu de répit) autant j'avais juste peur de ne pas être prête pour Noël ...  
Pour ce qui concerne les cadeaux, nous avons presque terminé de tout préparer (et si, de ton côté tu t'y perds, vas faire un tour chez Au petit Bonheur qui est encore mieux organisée que moi !), pour le repas du 24 au soir Sweety sait déjà ce qu'il va concocter, mais il n'a pas encore eu le temps de me le dire et pour le calendrier de l'Avent, ça y est, c'est en place !

La version diffère peu, dans le fond, de cette version ou encore de celle-ci, mais cette année, j'y ai mis des petites images trouvées sur le net qui égaieront davantage le chemin à parcourir jusqu'au 25 Décembre ... La forme vous dis-je, la forme ...

 



  

J'ai pris du plaisir en pensant aux petits et en préparant ce calendrier pour eux, mais aussi pour nous, car au travers des bonnes actions demandées, attendues, il nous concernera nous aussi les adultes de la famille Bibiche ...

25 novembre 2014

« Ça m’a coûté un bras » …


J’ai, je l’avoue, un langage assez « fleuri » dont j’use et abuse à la scène comme à la ville …

Aussi, je tiens à peu près le même discours au pressing, qu’à mes copines, qu’à la maison et même parfois au bureau (appelle moi Fraîcheur et Fantaisie) au risque de paraître parfois un peu « décalée », mais mon public m’aime et s’en amuse plus souvent qu’il n’en pleure.

Bref, j’en ai eu récemment pour mon argent.

En effet, ce samedi j’avais à déposer quelques affaires au pressing, où je me rends chaque semaine pour la même cause (feigniasserie)… Je dépose donc, sur le comptoir, entre autres, un pantalon à nettoyer et repasser et je me permets de signaler de nouveau au responsable (mais pas le même que «la dernière fois ») « qu’au niveau du pli, , il y a comme une marque de pli genre « annexe » qui m’inquiète ».

Le type regarde cette marque et me dit « Mouais, je sais pas si ça va partir » et en profite pour me faire un regard « qui dit c’est toi la responsable » …

Je réponds alors que « pardon mais [son] collègue m’a la dernière fois expliqué que la marque était celle de la poche se trouvant dessous, mais certainement pas un coup de fer trop chaud et que donc ça partirait peut être». Ceci étant, comme il me semble plutôt qu’il s’agit d’un pli marqué avec un fer un peu chaud (je suis parfois têtue), j’insiste un peu en disant merci de prendre toutes les précautions pour ne pas abîmer « ce pantalon m’a coûté un bras et que je ne le dépose qu’au pressing pour lui voir réserver les meilleurs soins et que là en l’occurrence on lui inflige un mauvais traitement » …

Bref, la nonchalance du type commence quand même pour le coup à me mettre en surchauffe (je passe en mode « thermostat coton très froissé », si tu vois ce que je veux dire) et le type me répond alors : « ben ça va, des bras vous en avez deux, il vous reste un ».

J’étais à deux doigts d’invoquer l’esprit maléfique de Nabilla et son canif…

Nanmého !!!! SANS DE-CO-NER ?

 Je peux te dire que mon sens de l’humour est passé de l’autre côté de la banlieue ouest, où je dors et dîne et que  j’ai méchamment eu envie de passer derrière le comptoir pour lui montrer ce qu’avait pour conséquence un coup de fer TROP chaud … Merde !
 

Moralité : je crois désormais que je vais davantage réfléchir et mieux m’adapter à mon public. Genre, moins m’étaler sur ce que ça m’a coûté (un bras, un rein, des cacahuètes …) et questionner davantage sur le niveau de compétence du prestataire avant de lui confier mes petites affaires.

D’ailleurs, maintenant que j’y pense, il est passé mon chemisier couleur brume d’été ?

23 novembre 2014

Merci !

A tous ceux et à toutes celles qui ont eu la gentillesse de penser à moi pour cette nouvelle dizaine ...

Merci !
 
pour vos messages, sms, mms, mail, cartes, com, dessins, fleurs, chocolats, "enveloppe", bougies parfumées, cadeaux, parures, surprises et petit dîner.

Pour sûr, je ne me suis pas sentie seule face à mes 40 ans et puis maintenant, ça change tout, je fais partie d'un club ... qu'on m'a dit ...

Sur ce, je vous souhaite une bonne semaine ...





19 novembre 2014

J'ai quarante ans ...

Ce matin *j'ai quarante piges.
 
 
 
Du coup, c'est Bibiche qui régale et quand j'ai annoncé à la boulangère le nombre de croissants qu'il me fallait, elle a failli faire une syncope. Elle a appelé le boulanger qui visiblement s'était rendormi devant le pétrin. Quand elle lui a demandé s'il avait 25 croissants, il a cru que c'était un braquage...

Bref, aujourd'hui *j´ai quarante piges et j'espère qu'on ne va pas essayer de me piquer mes trois sacs de croissants dans le train ... ni dans le métro.  

( *travail d'auto persuasion)

Putain, * j 'ai quarante piges.

 Enfin, c'est pas comme si "toute l équipe de Monshowroom", la Redoute, Verbeaudet et Nocibé avaient oublié de me souhaiter mon anniversaire hein. Il faut aussi savoir relativiser.

18 novembre 2014

Garde-robe ...

Notre Couiny, 3ème du nom, a hérité de la garde-robe de sa soeur... Cela a demandé un peu de tri car les deux ne sont pas nées à la même saison, l'une est un chat de printemps, l'autre un chat d'automne.
En revanche, une chose les unie, elles chouinent toutes les deux avec une fréquence rarissime, mais passons, là n'est pas le propos.

Bref, le problème quand on refile la garde robe de l'une à l'autre c'est qu'on y perd un peu en terme d'identité propre, même si, à un an, cela peut sembler être de peu d'importance. Pour les parents l'économie est réelle, mais je trouve que tout ne va pas forcément à l'une et à l'autre de la même façon (outre le problème de morphologie qui peut aussi se poser).

Couiny est donc parfois la copie de sa soeur au même âge, alors qu'un style différent lui irait sans doute mieux et que d’autres tons seraient également plus flatteurs à son teint...
Alors, de temps à autres nous achetons quelques "pièces" qui ne seront portées que par elle et qui lui ressemblent davantage. Pour Noël, nous avons d'ailleurs fait le choix de lui offrir des vêtements, parce qu'elle récupère aussi les jouets de ses frères et soeurs, mais là n'est pas le propos.

Et donc sous tes yeux, l'identité vestimentaire de ma Couiny ...






Non mais !