mardi 22 novembre 2016

"C'est passé crème" ...



Mes 42 ans, dont je vous ai rebattu les oreilles, sont passés comme une lettre à la poste ...
J'ai été pourrie gâtée de belles attentions, de beaux cadeaux et de mots vraiment très touchants. Les gens sont gentils. Tellement gentils mon René.

Sweety m'a invité dans un super restaurant le vendredi midi. Le Christine.
Cuisine très efficace, cadre hyper agréable et service très sympathique également. Nous avons passé un bon moment en amoureux, c'était chouette !





















De retour au bureau, Mo m'a offert deux trésors de Sempé qui ont empli mon cœur de joie ... Ces deux ouvrages, La Grande Panique et Sentiments Distingués, sont venus compléter ma modeste collection ... J'ai dû retenir une danse convulsive afin de ne pas effrayer Mo, mais elle a su lire, je pense, dans mon regard hystérique, le bonheur qu'elle me faisait en me faisant ce magnifique cadeau.



Le samedi, Jour J, les enfants avaient un atelier d'origami au café famille le Supercalifragilis que nous adorons.
Chouiny la délicieuse, ainsi que son frère et sa sœur,  avaient prévu pour ma journée d'anniversaire, "d'être poli". J'ai trouvé l'intention surprenante, d'autant que leur faible n'est pas d'être mal poli, mais tout simplement d'être parfois Fiants à l'excès...
Cœur avec les doigts. Quand même.







Au Superclaifragilis, mes amies Catherine, Tess et Hélène m'avaient réservé une très belle surprise ...
Une rose blanche, une bougie aux senteurs embaumantes de Noël et des mots qui m'ont extrêmement touchée... 





Le samedi après-midi, Fouiny est allé faire un peu d'escalade avec son Sweety de père.
Il est revenu avec une "légère entorse" au genou.
Cependant que sa sœur, Couiny me préparait tendrement une fièvre carabinée.


C'est donc tout bonnement qu'ainsi, à l'heure du lancement des festivités, vers  18h (nous sommes matinaux), nous avons accueilli le médecin de garde, une coupe de Champagne aux lèvres.
Bien évidement cela n'a pas soigné immédiatement l'angine de Couiny, ni sublimé les deux bouchons d'oreilles qu'elle préparait depuis des semaines pour mon anniversaire sans doute, mais la perspective d'une nuit pourrie nous a semblé moins insurmontable, qu'à l'ordinaire (quand on ne boit que du vin par exemple).

Pour le dîner, Sweety avait cuisiné des plats japonais, sa cuisine préférée du moment. Nous nous sommes régalés.
Il y avait du Champagne.
Fouiny, au moment de présenter mon gâteau d'anniversaire, m'a fait la surprise de rajouter une bougie et tous, sans exception, sur l'invitation de Sweety (sous l'effet du Champagne), ont soufflé mes 425 ans.
Je veux dire, même Couiny et son angine.
Nous étions heureux. Insouciants. 






Et puis, comme on n'a pas tous les jours 42 ans, mes amies Alicia et Justina m'ont offert (en plus de leur amitié et de bonnes parties de rigolades dont elle me gâtent régulièrement) un très beau bracelet que je porterai comme ma bonne étoile désormais ...



Avant de terminer ce billet, je veux dire à mon Sweety combien je l'aime parce que non seulement il a organisé toutes ces attentions qui m'ont comblée durant ces 3 jours (42 ans quoi ...) mais aussi pour ce splendide cadeau qu'il m'a offert un peu en avance et qui trône dans notre salon ... une sérigraphie de Sempé que j'aime tellement ...


 
              Pour ça et pour TOUT le reste, merci mon Amour et merci à vous tous les amis, frères et sœur, parents, qui avez pensé à moi et m'avez comblé de joie !





4 commentaires:

  1. Alors là, ça valais la peine d'avoir 42 ans ! Mais rassure-toi, on n'aime que ceux qui le méritent. Si donc tu es tant aimée.......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est encore mieux que d'être comme une star de cinéma 😜

      Supprimer
  2. Drôle et émouvant à la fois cet article...comme toi ;)
    Mo

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...